fr.womenhealthsecret.com

Selon un nouveau rapport du Mount Sinai Medical Center, à New York, le nombre de secouristes qui ont développé des problèmes pulmonaires pendant et après les attaques terroristes contre le World Trade Center, à New York, est beaucoup plus élevé que prévu. 69% des sauveteurs examinés ont déclaré avoir eu des problèmes respiratoires pendant qu'ils répondaient à l'attaque. 59% d’entre eux avaient encore des symptômes deux ans et demi plus tard.
Les tests de la fonction pulmonaire ont montré que la prévalence des anomalies était deux fois plus élevée que dans la population générale. Les taux de pneumonie au cours des six mois suivant les attaques étaient beaucoup plus élevés chez les secouristes et les récupérateurs, comparés à la population générale, indique le rapport.
Le rapport indique que la gravité des symptômes semblait être liée à la rapidité avec laquelle les sauveteurs sont arrivés - ceux qui sont arrivés sur les lieux ont d'abord souffert des problèmes respiratoires.
Le rapport indique que beaucoup de personnes présentant des symptômes respiratoires aggravés ont continué à en souffrir pendant plus de deux ans et demi après l'attaque. Des particules de métaux lourds tels que le nickel, le titane et le cadmium ont été aspirées par les secouristes. Au total, 40 000 membres du personnel de sauvetage et de récupération ont été exposés à des poussières caustiques et à des polluants toxiques. Des travailleurs tels que les pompiers, la police, les travailleurs de la construction, les travailleurs des services publics et les travailleurs du secteur public.
Ces résultats interviennent moins d'une semaine avant le 5ème anniversaire des attentats du 11 septembre.
Les auteurs du rapport affirment qu'il est important de continuer à surveiller la santé de ces travailleurs de sauvetage et de récupération.
Le maire de New York, Michael Bloomberg, a déclaré dans le New York Daily News aujourd'hui Les effets du 11 septembre sont encore largement inconnus, mais nous en savons maintenant beaucoup plus qu'il y a un an.
Vous pouvez lire à propos de ce rapport dans le numéro de Perspectives de la santé environnementale jeudi, septembre.
Le Centre mondial du commerce en cas de catastrophe et la santé des travailleurs: évaluation quinquennale d'un programme de dépistage médical unique
Robin Herbert, Jacqueline Moline, Gwen Skloot, Kristina Metzger, Sherry Baron, Benjamin Luft, Stephen Markowitz, Iris Udasin, Denise Harrison, Diane Stein, Andrew Todd, Paul Enright, Jeanne Mager Stellman, Philip J. Landrigan et Stephen Levin
Perspectives en santé environnementale
doi: 10.1289 / ehp.9592 (disponible sur //dx.doi.org/) Online 6 septembre 2006
Cliquez ici pour afficher le rapport (PDF)
Ecrit par: Christian Nordqvist
Editeur: Nouvelles médicales aujourd'hui

Top