fr.womenhealthsecret.com

45% des femmes atteintes d'un cancer du sein HER2-positif à un stade précoce avant l'opération ont présenté une réduction complète de la tumeur lorsqu'elles ont reçu Pertuzumab et Herceptin plus chimiothérapie (docétaxel) lors d'une étude de phase II, l'essai NEOSPHERE. Les chercheurs ont présenté leurs conclusions lors du symposium sur le cancer du sein de San Antonio (SABCS) du CTRC-AACR.
Le pertuzumab et Herceptin plus docetaxel ont été considérablement plus efficaces pour réduire les tumeurs que Herceptin plus docetaxel.
Le professeur Luca Gianni, chercheur principal de l'étude et directeur de l'oncologie médicale à l'Institut national du cancer à Milan, a déclaré:

    "Les résultats de l'étude NEOSPHERE suggèrent que cette nouvelle approche était efficace contre le cancer du sein HER2-positif précoce. L'association du pertuzumab et d'Herceptin plus chimiothérapie a eu un effet substantiel sur les tumeurs du cancer du sein HER2-positives après seulement quatre cycles (12 semaines) de utilisation néoadjuvante. "
Les scientifiques ont ajouté que les effets indésirables ou les risques cardiaques étaient similaires pour Pertuzumab et Herceptin plus docétaxel avec Herceptin et docétaxel, qui comprenaient une faible numération de globules blancs (neutropénie), une température corporelle élevée et une diarrhée.
Hal Barron, directeur du développement mondial et directeur médical de Roche, a déclaré:
    "Nous nous engageons à développer de nouveaux médicaments qui font la différence pour les personnes vivant avec le cancer et à faire progresser les traitements personnalisés. Les données cliniques présentées aujourd'hui au SABCS ajoutent à la preuve que ce nouveau traitement ciblé et la chimiothérapie peuvent améliorer les résultats chez les femmes avec cancer du sein HER2-positif. "
Un essai de phase III dans le cancer du sein avec adjuvant HER2-positif est prévu pour 2011, a ajouté Roche.
L’étude néoadjuvante du pertuzumab et de l’herceptine dans le cadre d’une étude NEOSPHERE est une étude internationale de phase II multicentrique menée dans 78 centres du monde entier, sans compter les États-Unis, auprès de 417 femmes adultes, toutes diagnostiqué avec un cancer du sein HER2-positif à un stade précoce et sans Herceptin. Le critère d'évaluation principal de l'essai était la disparition complète de la tumeur au moment de la chirurgie.
Les pourcentages suivants ont une disparition complète de la tumeur (réponse complète pathologique, pCR):
  • 45, 8% pour Herceptin, pertuzumab et docetaxel
  • 29, 0% pour Herceptin et docétaxel
  • 24, 0% pour le pertuzumab et le docétaxel
  • 16, 8% pour Herceptin et pertuzumab
Pertuzumab et Herceptin sont tous deux conçus pour bloquer la fonction de HER2. HER2 est une protéine causée par un gène potentiellement cancérigène qui existe dans environ 1 cas de cancer du sein sur 4. Les protéines Pertuzumab et Herceptin se lient à différentes parties du récepteur HER2, augmentant ainsi la probabilité de blocage total de la voie.
Un essai de suivi sur les femmes ayant déjà subi une intervention chirurgicale est également prévu.
Source: Roche
Ecrit par Christian Nordqvist
Top