fr.womenhealthsecret.com

Un nouveau rapport de l'association caritative internationale Save the Children montre que plus de 200 millions d'enfants de moins de 5 ans n'ont pas accès à des soins de santé prénataux, à une aide spécialisée à la naissance, à la vaccination et au traitement de la pneumonie et de la diarrhée. C'est la première fois qu'un tel rapport indique le nombre d'enfants dans le monde qui ne bénéficient pas des services de santé de base.
Intitulé "L'état des mères dans le monde 2008", le rapport couvre 55 pays en développement où 83% des décès d'enfants surviennent chaque année. Parmi celles-ci, les Philippines se classent en tête, avec près de 69% des enfants bénéficiant de soins de santé lorsqu'ils en ont besoin. Le deuxième et le troisième pays étaient le Pérou et l’Afrique du Sud.
L'Éthiopie se classe au dernier rang parce que seulement 16% des enfants reçoivent des soins de santé lorsqu'ils en ont besoin. Le Laos, le Yémen, le Tchad et la Somalie étaient également parmi les pays en développement les moins performants.
Le rapport révèle un «écart de survie» important entre les pays riches et les pays pauvres en ce qui concerne la satisfaction des besoins de santé des enfants. Bien que certains pays fassent du bon travail, dit le rapport, il existe d'importantes inégalités entre les enfants qui sont meilleurs et les enfants les plus démunis.
Bien que les Philippines se soient classées parmi les pays en développement parmi les moins de 5 ans, elles présentent un écart de disparité important: pour chaque enfant riche ayant des soins de santé de base, il y a au moins 3 enfants (3, 2 est la moyenne statistique) ne pas.
Le plus grand écart de survie se situe au Pérou, où les enfants pauvres sont 7, 4 fois plus susceptibles de mourir avant l'âge de cinq ans que les enfants riches.
Save the Children appelle à un effort mondial concerté pour combler le fossé en matière de survie des enfants. Cela devrait inclure la formation et l'équipement d'un plus grand nombre d'agents de santé communautaires pour apporter des soins de santé aux communautés les plus pauvres et les plus marginalisées, a indiqué le rapport. L'organisme de bienfaisance indique également des estimations d'experts qui montrent que plus de 6 millions d'enfants sur les 10 millions qui meurent chaque année pourraient être sauvés s'ils avaient accès aux soins de santé de base par l'intermédiaire d'un centre de santé local ou d'un agent de santé communautaire.
Jasmine Whitbread, directrice générale de Save the Children au Royaume-Uni, a déclaré:
"La chance d'un enfant d'atteindre son cinquième anniversaire ne devrait pas dépendre du pays ou de la communauté où il est né."
"Nous devons faire un meilleur travail pour atteindre les enfants les plus pauvres avec des mesures de santé de base telles que des vaccins, des antibiotiques et des soins qualifiés lors de l'accouchement", a-t-elle insisté.
Elle a déclaré que ces mesures simples sont considérées comme allant de soi dans les pays les plus développés, mais pour des millions d’enfants dans les pays sous-développés, c’est la différence entre la vie et la mort.
Parmi les autres points soulevés dans le rapport figurent:

  • Parmi les 146 pays couverts, la Suède, la Norvège et l’Islande sont en tête de liste pour le bien-être de la mère et de l’enfant, avec le Nigéria en dernière position.

  • Sur les 10 pays figurant en bas de la liste de bien-être de la mère et de l’enfant, huit d’entre eux se trouvent en Afrique subsaharienne, et selon ces chiffres, quatre mères sur cinq perdent un enfant au cours de leur vie.

  • En moyenne, parmi les pays au bas de la liste, 1 mère sur 21 mourra de causes liées à la grossesse; Plus d'un enfant sur six meurt avant son cinquième anniversaire et environ un enfant sur trois souffre de malnutrition.

  • Grâce à une campagne concertée de soins de santé infantile, les Philippines ont réduit de près de 50% les décès d’enfants depuis 1990, en assurant une stratégie simple et continue, comme l’accès rapide à la réhydratation par voie orale pour la diarrhée.

  • Plus de 75% des enfants philippins ont accès à la réhydratation pour traiter la diarrhée, contre seulement 15% des enfants en Éthiopie.

  • Un récent sondage a montré que la plupart des Américains pensent que le SIDA cause le plus grand nombre de décès d'enfants dans le monde, mais en réalité, il ne représente que 3%.

  • La fourniture d’un ensemble de soins de santé de base pour les mères, les nouveau-nés et les enfants qui tienne compte de manière réaliste des besoins des populations pauvres des pays en développement contribuerait grandement à résoudre le problème.
Cliquez ici pour télécharger le rapport complet "La situation des mères dans le monde 2008" (Save the Children, PDF).
Sources: Save the Children, Associated Press.
Rédigé par: Catharine Paddock, PhD
Top